• Recette d'une terrine de foie gras, marinée au Porto - Recette Chef cuisinier

Recette de Noël : Terrine de foie gras mariné au Porto

Faites plaisir à vos invités pour les fêtes, en préparant votre terrine de foie gras, délicieuse et simple à réaliser.


Le foie gras est un met traditionnellement servi lors du repas de Noël. Le foie gras est une entrée raffinée et délicieuse qui peut-être servie en guise d'apéritif de Noël sous forme de toasts ou de mini brochettes. Je vous révèle ci-dessous ma recette de terrine de foie gras mariné au Porto, simple à réaliser pour vous faire plaisir, ainsi qu'à vos invités.
Je vous souhaite un Joyeux Noël et de merveilleuses fêtes de fin d'année !

Terrine de foie gras mariné au Porto

Recette de fête pour 8 personnes. 276 kcal par portion.

Ingrédients

  • 1 lobe de foie gras (environ 480 à 500 g)
  • 10 cl de Porto rouge
  • 20 cl de lait ½ écrémé
  • 2 branches de thym frais
  • 12 g de sel de Guérande
  • 5 g de poivre blanc
  • 2 à 3 g de muscade moulue

Préparation

  • Eveiner le foie gras en retirant un maximum de petits vaisseaux puis déposer le dans un plat creux.
  • Arroser le avec le Porto et le lait mélangés, puis assaisonner avec le sel, le poivre, la muscade et pour finir déposer le thym sur le foie gras.
  • Réserver au frais.
  • Dans l’idéal, le retourner toutes les 2 heures pour une bonne imprégnation du goût de la marinade.
  • Au bout de 10 heures, égoutter le foie gras, essuyer le avec un torchon puis presser le dans une terrine adéquate et proportionnelle à la quantité de foie gras.
  • Le mettre en cuisson au bain-marie pendant ¾ d’heure à 80°C.
  • Réservez-le définitivement au frais.
  • Consommer la terrine après au moins une quinzaine d’heures de repos.

Le foie gras

Présentation réalisée par une diététicienne des Thermes des Dômes

Le foie gras reste un aliment riche en lipides (nutriment le plus énergétique) mais il contient en proportion plus d’acides gras mono-insaturés, utiles dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Ce sont ces mêmes acides gras que l’on retrouve dans l’huile d’olive, à la base du régime crétois ! C’est d’ailleurs là le paradoxe français : les habitants du Sud-Ouest consomment plus de lipides que les autres Français, mais ont moins d’accidents cardiovasculaires : en effet, ils consomment principalement des graisses de volailles, pauvres en acides gras saturés et riches en acides gras mono-insaturés. Alors, ne culpabilisez pas en dégustant votre foie gras : certes, c’est un aliment de fête à ne pas mettre tous les jours sur la table (car sinon attention au surpoids !) mais c’est un aliment de grande qualité !

Faites-vous plaisir ! Bonnes fêtes de fin d’année !

Jérôme Raynaud - Chef cuisinier

Jérôme Raynaud

20 décembre 2012

Lettres d'information